top of page

05 - Communication et Relations extérieurs 

 

 

La politique de communication est particulièrement importante pour une Institution telle que celle du Médiateur.

 

En effet, faire connaitre l’Institution auprès de la population et des « prescripteurs de médiation » est une tâche permanente si l’on souhaite que les citoyens concernés par une difficulté dans leurs relations avec une Administration trouvent la voie du Médiateur !

 

Durant cette année 2018, les contacts avec les Administrations communales et les CPAS se sont poursuivis, ce qui a permis d’étendre encore un peu plus une présence visuelle de l’Institution sur le territoire wallon.

 

Au cours de cette même année, le site Internet et la page Facebook ont été particulièrement suivis : pour le site Internet, on a compté plus de 48.000 visites (contre 30.000 en 2017, soit une augmentation de 53%) et pour la page Facebook, 876 personnes ont « liké » la page au 1 er janvier 2018 et 985 au 31 décembre 2018. 53 publications entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018 ont été publiées sur Facebook.

En effet, régulièrement, le site Internet et la page Facebook sont alimentés en informations concrètes au sujet du travail de l’Institution, des rencontres du Médiateur et de son personnel, de la vie des associations dans lesquelles l’Institution du Médiateur est active ainsi que de quelques communiqués de presse.

Depuis 2017, nous avons ajouté une rubrique : chaque semaine, nous publions un cas vécu et traité par l’Institution. Depuis 2017, un compte twitter est actif ; 194 tweets ont été publiés, et aujourd’hui nous en sommes à 480 abonnés. Ce chiffre reste très faible mais les statistiques de fréquentations du site Web montrent qu’il s’agit là d’une porte d’entrée non négligeable.

 

À noter également :

  • La présence du service du Médiateur au Salon des Mandataires (MEW à Marche-enFamenne). 

  • L’organisation et la participation à des conférences du Médiateur, notamment dans plusieurs services clubs, à l’Université de Liège, dans des Hautes Ecoles, … 

  • La parution d’articles dans des magazines sur le rôle du Médiateur. 

  • La participation aux activités de WBCOM (Communication publique Wallonie-Bruxelles) qui permet des échanges concrets sur la communication des organismes publics en Belgique francophone et germanophone. 
    En effet, le Médiateur, conscient de l’importance d’une bonne communication, a décidé de s’impliquer dans cette asbl par le biais de son responsable Communication.

 

 

Le lecteur trouvera ci-après la liste des rencontres et des réunions de travail auxquelles a participé le Médiateur durant l’année 2018.

La plupart de ces rencontres et réunions de travail permettent de développer et de renforcer la collaboration avec les partenaires du Médiateur, responsables administratifs, responsables politiques, collègues Médiateurs. En effet, indépendance du Médiateur ne signifie pas isolement du Médiateur. Bien au contraire, il est essentiel qu’il reste en contact avec l’ensemble de ses interlocuteurs notamment pour donner plus de poids aux recommandations qu’il formule dans son Rapport annuel.

 

En ce qui concerne les relations internationales, l’action du Médiateur s’est essentiellement développée dans le cadre de l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF). Dans ce cadre, on attirera l’attention sur deux points spécifiques. Le premier point concerne la participation du Médiateur, en tant que représentant de l’AOMF, aux travaux de la Commission européenne pour la démocratie par le droit, également appelée « Commission de Venise », laquelle a entrepris la rédaction d’un document sur les principes visant à protéger les Institutions des Médiateurs, à la suite des diverses menaces qui ont pesé sur ces Institutions ces dernières années. Les travaux de cette Commission doivent se terminer au printemps 2019. Il s’agira sans aucun doute, d’un document de référence important au niveau international.

 

logo M - Transparent.gif

L’autre point important concerne la préparation et l’organisation

du 10e Congrès et de l’Assemblée générale de l’AOMF

à Bruxelles et à Namur.

 

Du 5 au 9 novembre 2018, le Médiateur a accueilli à Bruxelles et à Namur, le 10e Congrès de l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF), célébrant le 20e anniversaire de sa création, et l’Assemblée générale.

Pour rappel, durant les trois dernières années, c’est Marc Bertrand, le Médiateur de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Wallonie qui assurait la présidence de cette association regroupant 50 Institutions de Médiateur et d’Ombudsman des Etats membres de l’Organisation internationale de la Francophonie.

En prélude à ce Congrès, le Bureau et le Conseil d’Administration de l’AOMF se sont réunis dans les locaux du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, afin de faire le point sur les travaux en cours au sein de l’organisation, et sur la préparation du Congrès. L’ouverture officielle du 10e Congrès s’est déroulée le mardi 6 novembre dans la magnifique salle gothique de l’Hôtel de Ville de Bruxelles, au cours de laquelle, M. Jacques CHAGNON, Président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, Président de l’Assemblée nationale du Québec, Mme Raymonde SAINT-GERMAIN, Sénatrice du Canada, ancienne Protectrice du citoyen du Québec et ancienne Présidente de l’AOMF et M. Stéphane LOPEZ, Représentant permanent de l’Organisation internationale de la Francophonie auprès de l’Union européenne ont pris la parole pour souligner l’importance de l’AOMF dans le soutien à la démocratie et à la promotion des droits fondamentaux depuis 20 ans.

Le Congrès s’est ensuite tenu les 7 et 8 novembre dans l’hémicycle et dans les salles de réunion des Commissions du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. C’est Madame Michaël JEAN, Secrétaire générale de la Francophonie, qui via un message audiovisuel, a prononcé le discours d’ouverture du Congrès. Son message restera un témoignage de son engagement fort et déterminé pour la défense des droits fondamentaux et de l’Etat de droit, et ce quel que soit son niveau de responsabilité, et notamment les Médiateurs. Le Secrétaire général du Parlement, M. Xavier BAESELEN, a ensuite accueilli les participants au nom du Président du Parlement, en rappelant l’intérêt qu’a toujours porté cette Assemblée parlementaire aux travaux du Médiateur, notamment au travers de son Rapport annuel, présenté et discuté en Commission.

 

Durant ce Congrès, la centaine de participants a ensuite pu examiner et discuter de nombreux thèmes concernant directement leurs missions, tels que le rôle des Médiateurs au service de l'État de droit, le Médiateur en tant que promoteur de la bonne Administration, Défenseur des droits des personnes porteuses d’un handicap, pacificateurs en cas de crise. Ils ont également fait le point sur leurs actions menées en faveur de la défense et la promotion des droits des enfants ou encore en faveur des migrants dans le contexte des crises migratoires qu’ont connu notamment l’Europe et l’Afrique. Des ateliers spécifiques ont également permis aux collaborateurs des Médiateurs d’échanger autour des thèmes de la communication, de la planification stratégique et de l’écoute active des réclamants. Chacun de ces thèmes a également pu bénéficier de l’expérience et des réflexions de nombreux experts, permettant ainsi de nourrir les débats.

 

A signaler également l'adoption unanime par les Médiateurs présents d'un Guide des valeurs déontologiques pour les Médiateurs et leurs collaborateurs, fruit de discussions menées au sein de l'Association. Ce Guide devient ainsi le document de référence en matière de déontologie pour l'ensemble des Médiateurs francophones.

 

Enfin, il est important de souligner que l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) et l’AOMF ont profité de ce rassemblement pour poursuivre concrètement leur coopération initiée en 2015, et ainsi organiser deux ateliers thématiques sur les thèmes suivants : la contribution des Parlementaires et des Médiateurs à l’ « État ouvert » et l’indépendance des Médiateurs garantie par les Parlements. C’est à Namur, dans la salle des séances plénières du Parlement de Wallonie, que les participants se sont retrouvés le vendredi 9 novembre pour la tenue de l’Assemblée générale statutaire. Le Président du Parlement, M. André ANTOINE, en présence du Secrétaire général du Parlement, M. Frédéric JANSSENS, a accueilli les Médiateurs et leur a délivré un message particulièrement inspirant sur sa conception du rôle de l'Ombudsman notamment en tant que "conseiller" du Parlement. Au programme de cette réunion, l’approbation des Rapports d’activités des président, secrétaire général et trésorier, des comptes de l’association et l’élection des nouvelles autorités de l’AOMF.

Dans le respect des règles d’alternance géographique c’est le Médiateur du Royaume du Maroc qui devient ainsi le nouveau président de l’AOMF. Le Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles a été élu en tant que 2e Vice-Président aux côtés de la Protectrice du Citoyen du Québec, à la 1e Vice-présidence. Enfin, les participants à cette Assemblée générale ont approuvé en clôture de cette semaine riche en activités et en réflexions, une « Déclaration de Namur », reprenant leurs conclusions à la suite des débats menés durant ces journées de congrès.

 

Cette Déclaration est reprise en annexe au présent Rapport annuel.

Tous les documents du Congrès sont d’ailleurs disponibles sur le site internet de l’AOMF : https://www.aomf-ombudsmans-francophonie.org/

 

Aux dires de tous les participants, ce 10e Congrès de Bruxelles et Namur était une grande réussite, non seulement pour la qualité de la préparation du Congrès et des débats qui y ont été menés mais aussi pour la parfaite organisation due en grande partie aux conditions pratiques, mais aussi à la qualité de l’accueil et à la disponibilité des collaborateurs du Médiateur, du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et du Parlement de Wallonie.

  • Je demande le numéro au PW
    Pour obtenir le numéro de document au Parlement de Wallonie : il faut contacter Murielle HUMBLET tel : 081/251.352 fax : 081/22.98.49 m.humblet@parlement-wallonie.be
  • Je demande e numéro au PFWB
    Pour obtenir le numéro de document au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles : il faut contacter Jacqueline Berger Rue de la Loi, 6 - 1000 Bruxelles Tél : +32 (0)2 506 39 14 Fax : +32 (0)2 506 39 80 Mail : jacqueline.berger@pfwb.be OU Marie-Jeanne Radelet Secrétaire de direction Direction générale des travaux législatifs du Parlement de la Communauté française Rue de la Loi, 6 - 1000 Bruxelles Tél : +32 (0)2 506 39 38 Fax : +32 (0)2 506 39 75 marie-jeanne.radelet@pfwb.be
  • Consultez les rapports en pdf
    Sur notre site internet
  • PW - Travail parlementaire sur notre Rapport annuel
    Consutez les documents
  • PFWB - Travail parlementaire sur notre Rapport annuel
    Consultez les documents
  • Les Rapports du Médiateur dans Biblio
    Rapport (1) 1995 - 5076 Rapport (2) 1996 - 1676 Rapport (3) 1997 - 1738 Rapport (4) 1998 - 178 Rapport (5) 1999 - 179 Rapport (6) 2000 - 177 Rapport (7) 2001 - 176 Rapport (8) 2002 - 1360 Rapport (9) 2004 - 1361 Rapport (10) 2005 -1950 Rapport (11) 2006 - 2557 Rapport (12) 2007 - 2993 Rapport (13) 2008 - 3350 Rapport (14) 2009 - 3774 Rapport (15) 2010 - 4364 Rapport (16) 2011 - 4969 Rapport 2012 - 6083 Rapport 2013 - 6621 Rapport 2014 - 7368 Rapport 2015 - 8147 Rapport 2016 - 8700 Rapport 2017 - 9213
Rencontres et réunions
bottom of page